Elandriel's Memories

La culture elfique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La culture elfique

Message par Merlyn Konrad le Sam 26 Sep - 18:53

Les elfes étaient vraiment évolués. Ils maîtrisaient tous les arts. C'en était impressionnant. Et pourtant ils semblaient de vivre de ce qu'on leur offrait chaque jour, de ce qu'ils découvraient par le fruit du hasard. Ils ne forçaient pas la main scientifiquement.
C'est pour ça que je déambulait dans les rayons de cette bibliothèque. Cette grande ressources de divers ouvrages était impressionnante, c'en était déstabilisant. Je me sentis soudainement si petit... Toutes ces connaissances semblaient m'écraser par leur hauteur. Les échelles bancales étaient elles aussi effrayante. Bonjour l’atterrissage si on tombait...
C'était là. Ce rayon qui m’intéressait. Les objets enchantés, et donc magiques.
Je ne cherchait pas la puissance, je cherchais simplement comment ça fonctionnait, comment ça existait, leur histoire, le type d'objet, le type de magie... Le problème étant qu'il y avait BEAUCOUP de livres...
Beaucoup trop.
Il fallait faire un choix si je voulais avoir une chance de retomber en vie, et pas écraser par le poids des manuels, ou tout simplement sortir d'ici tout cours, car si je commençait à lire chaque livre...je finirais comme le vieux que je vois là...
dans le coin avec sa grande barbe... En train de méditer... ou de mourir... ou de dormir. Je sais pas... Mais il faisait peur en tout cas.
Je ciblai donc sur les intégrales ou les résumés.Mais bon ça réduisait pas beaucoup par rapport aux probabilités de la chute probable de cette échelle. Mmmh...Reflechissons. Ah bah en voilà trois:

-Histoire D'enchantement
- Le forgeage de la Gemme
- Armes marquées de Runes


Les deux derniers m'ont tout l'air d'être deux manière différentes d'enchanter les armes. Je décidai donc de les prendre et de descendre de mon echelle... Doucement mais sûrement...Voilà la terre ferme.
Fiou !
Alors que je reprenais mes esprits et époussetait mes habis, les trois livres enfilés sous un bras, maintenus par le coude, je sentis un regard se poser sur moi... non pas se poser me fixer. Mes yeux de félins se rivèrent donc vers cette source probable d'ennuis. Enfin du moins j’espérais que ce n'était pas le cas. Ce n'est pas un lieu pour avoir des ennuis... Puis comme le voulait le règlement j'avais laissé mes armes à la réceptionnistes qui avait d'ailleurs semblé bien sévère.
avatar
Merlyn Konrad

Messages : 7
Pièces d'Or : 3778
Date d'inscription : 25/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture elfique

Message par Urga Gras-Malogue le Sam 26 Sep - 21:30

Dans les autres pays, l'on raconte beaucoup de chose sur ses elfe. Comme quoi.. il serait cultivé, toujours heureux, qu'il son toujours beau et propre et qui ne mange que de la verdure. C'est sure qu'il son déjà beaucoup plus propre que nous les Orcs ! 

Sous un temps pluvieux, J'avance en marchant jusqu’à un grande ville elfe réputé pour ses livre. J'ai toujours voulut apprendre a lire, il parais que c'est bien. J'ai laissé mon camp orc derrière moi pour découvrir et apprendre. 



Quand je vis la porte de cette himance ville elfique, j'était assé impressionné par l'architecture très fine et très belle. J'entre facilement vue que je porte un grand capuchon sur ma tête pour me couvrir de la pluie et ne pas dévoilé mon visage de femme orc. 
Les gardes on crue a une elfe.. bon.. tend mieux même si je les déteste. Ils son si précieux, si étrange avec leurs coutume de la beauté de soit. c'est ci.. nul. Ce ne son presque que des archées, il se batte de loin parce qu'il on trop peur que leurs joli minois soit abîmé par les lames des vrais guerrier comme moi. 
J’avance dans la ville et arrive devant un grand bâtiment qui ressemble pour mou a une très très très grosse taverne, en plus moderne et sérieuse. 


Le vent froid souffle sur mon corp qui commence a s’engourdir, la pluie passe a travers de ma cape couverte de poil de Warg et tissu épais. Je décide de rentré dans ce bâtiment pour m'y abrité. Je ferme la porte derrière moi et découvre l'intérieur. Non d'un gobelin.. qu-esse ce que c'est que cette endroit ? on dirait un genre de temple avec des.. livres ? c'est des livre sa les machins avec des page ? a quoi sa sert ? ya beaucoup de truc écrit... des dessins.. qui aurais la patience de lire ses truc ?.
Je regarde avec mes grand yeux bleu en restent encapuchonné, voyant qu'il y a des elfes non loin qui lise silencieusement, avancent entre les étagères rempli a rabord de livre. Je vois dans une des allées un homme qui lui est pas un elfe. Il ne sent pas l'elfe. Les elfe sente le parfum de plante et de fruit. Lui non. Moi je sent la charogne et le sang séché.. bon avec la pluie.. moins séché.




avatar
Urga Gras-Malogue

Messages : 25
Pièces d'Or : 4157
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Localisation : Françe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture elfique

Message par Méryl Aethelin le Sam 26 Sep - 23:53

Je me retrouve hors de nos terres pour la première fois de ma vie, et c'est assez impressionnant. Je n'ai pas vraiment peur puisque je sais que j'ai l'avantage sur le moindre être en ce monde. Même les autres ne peuvent pas grand chose contre moi. Je suis née avec un don pour la magie, les sorts n'ont, pour moi, aucun secret. C'est comme ça que j'ai approfondi le sort de résurrection. Avant, on ne pouvait ressusciter que ceux qui étaient « fraîchement » morts. Progressivement, j'ai pu augmenter ce délai et maintenant il est d'une quinzaine d'années. Je ne l'ai pas encore testé puisqu'on a pour principe de ne pas user de magie noire sur nos membres. Et vu l'étranger qui est arrivé, ça pourrait constituer une avancée majeure.

J'ai donc revêtit des vêtements sobres qui ne devraient, en théorie, pas attirer l'attention et j'ai pris une carte pour pouvoir me repérer. Bon, ça devrait pas avoir changé de beaucoup, quelques villages devraient avoir disparu à cause de leurs guerres stupides c'est pourquoi je vais me concentrer sur les grandes villes qui, théoriquement, devraient encore être là. Je suis alors passée par le territoire des dragons jusqu'à leur capitale. L'architecture est plutôt jolie, quoique gigantesque. J'ai pu passer inaperçue grâce à un léger sort de cécité et me frayer un chemin jusqu'à un cimetière militaire. Je devrais y trouver des personnes de bonne qualité ici. Je me penche sur une tombe, bon un peu plus de dix ans, environ 13, par là... Ça devrait le faire. J'attends alors que la nuit tombe pour creuser et arriver sur le cercueil. Si c'est un dragon assez puissant je pourrai grimper sur son dos et tout sera plus simple.

Je suis plongée dans l'obscurité, le temps est idéal. Je dessine sur le sol un cercle magique et dispose au Nord, Sud, Est et Ouest du cercle les éléments nécessaires. Encens, eau, sel et feu ainsi que de nombreuses bougies. C'est alors que je peux commencer mon incantation longue d'une nuit. Si je m’interromps, je ne pourrai plus le ressusciter, personne ne pourra plus.

Le couvercle s'est soulevé et un énorme dragon en sortit, ses écailles luisant sous la lumière de l'aube. Je suis totalement épuisée et lui demande par télépathie de remettre en état la tombe et d'effacer toutes les preuves. Ceci fait, il m'aide à grimper sur son dos. Il sent un peu la chair mais après un bon bain, il sentira meilleur. C'est pour ça qu'on s'arrête à une auberge après qu'il ait repris forme humaine. Je remets en place ma capuche et me retourne vers mon nouveau serviteur. Il est vraiment séduisant malgré son regard vitreux et sa peau pale. On prend une chambre et on en profite tout les deux pour prendre un bain. Il n'a pas besoin de se reposer mais moi, si, alors il fera le guet pendant que je me repose, cette nuit m'a épuisée.

Le lendemain on est repartis. Sans payer. Je n'avais pas envie de décrocher une de mes nombreuses gemmes non plus. Il a pris son envol, moi sur son dos. Il sent nettement meilleur, on pourrait presque croire à un vrai dragon. Seuls ceux qui le connaissent peuvent savoir qu'il est mort. Enfin, bref. Direction, la capitale des elfes. On passe la garde sans problème, personne ne me pose des question quant à notre apparence grâce à un sort de confusion et c'est mieux ainsi. Je vais regarder si il existe un registre des morts pour que je puisse choisir un être de qualité. Plus mes serviteurs sont de qualité plus ils coûtent cher en magie, c'est normal mais cela présente certains avantages.

J'ai appelé mon serviteur Athri, c'est tout de même plus pratique. Donc Athri et moi entrons dans la grande bibliothèque. Les étagères sont immenses, je vais devoir invoquer quelques petites choses pour qu'ils m'aident à trouver ce que je cherche. Je me faufile entre les allées pour trouver un coin sombre et tranquille pour mon invocation. Je puise dans l'énergie négative des gens présents pour ne pas trop me fatiguer et c'est ainsi que cinq petits démons parcourent les étagères sans être vus pour autant. Je vais donc me promener dans la bibliothèque à la recherche de personnes pour quelques expériences.

Je trouve un homme qui devrait avoir quelques années de plus que moi et, me montrant son dos, une ou un géant. Du haut de mes 1m56 je me sens minuscule mais j'esquisse un léger sourire en m'approchant d'eux.

-Bonjour ?


Ma capuche cache bien mes attributs qui pourraient paraître étranges alors j'en profite pour les sonder au plus profond d'eux même.
avatar
Méryl Aethelin

Messages : 10
Pièces d'Or : 3885
Date d'inscription : 05/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture elfique

Message par Merlyn Konrad le Dim 27 Sep - 17:28

J'étais assez mal à l'aise quand à ce regard et pour cause: la personne qui me regardait avait tout l'air draconique. Ce ne serais pas étonnant, c'était sûrement quelqu'un qui venait lire ou se renseigner. Sauf qu'il accompagnait une autre personne encapuchonnée qui avait une odeur curieuse sur elle. La mort planait au dessus d'elle comme une vieille amie et non une épée de Damocles comme la plupart des personnes.
Cette situation était étrange. D'autant plus que le dragon... N'était pas vivant.
Enfin si puisqu'il se tenait debout, mais il ne semblait pas avoir sa propre conscience, il avait le regard vide fixé droit devant lui comme un esclave de la vie. Et pou êtes esclave de la vie, il faut être mort. Pourquoi me regarder moi alors? Eh bien la réponse était simple j'étais devant lui. Je me sentais mal à l'aise. Très... En plus l'aura qui entourait ce personnage était magique, de toute évidence un sort d'illusion... cela n’échappe pas à mes yeux d'hybride.
Pouvais-je considérer cela comme source d'ennuis? Si les morts revenaient à la vie...
Un frisson froid me parcouru l'échine. C'est là que j'entendit la voix féminine de la personne encapuchonnée. L'envie d'intervenir me titillais...
Mais non... Je ne voulais pas d'ennuis. D'un autre côté je n'aurais peut-être jamais l'occasion de recroiser ce mort vivant...
Me voilà confronté à un dilemme dans une bibliothèque.

Une deuxième odeur vint infuser dans mes narines. Pouah! Comment pouvait-on entrer dans une bibliothèque avec une telle odeur de charogne? Les gens n'avaient vraiment pas de limites, c'en était déroutant et dégouttant à la fois. Je me plaignais pas, je savais que lorsque je voyageais et arrivait dans une auberge je ne sentais pas la rose, mais là. C'est une bibliothèque quand même! ça devrait sentir le vieux parchemin, le raffinement des elfes et tout, mais non!
On en voyait tous les jours! D'où venait donc cette odeur? Si je trouve cette personne je crois que je lui vide une bouteille entière de parfum ou de savon sur la tête tellement c'est nauséabond!

Malgré cette odeur, je ne pouvais détacher mon regard fauve de la femme encapuchonnée, comme si ma curiosité commandait mon regard. Non là, ça devenait inquiétant, j'ai l'impression d'être mon père! Et ce n'est pas un compliment quand on sait ce qu'il faisait.
Bah, la curiosité l'emporte j’avançais vers le duos qui avait interpellé le vieux qui semblait avoir passé sa vie ici. Le mort-vivant dragon sembla comme alerter sa conjointe de mon arrivée.
avatar
Merlyn Konrad

Messages : 7
Pièces d'Or : 3778
Date d'inscription : 25/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture elfique

Message par Urga Gras-Malogue le Dim 27 Sep - 20:54

Cette endroit était vraiment étrange. Je regarde quelque livre sent comprendre les dessin qui devait être une.. phrase.. je n'en sait rien.. nous n’apprenons pas a lire nous, c'est bon pour les elfes. Nous on apprend a ce battre ! c'est celât qui fait de nous de vrais guerrier. Enfin bref, il y en avais tellement de ses livre.. qui peut bien les écrire ? au tend.. c'est vraiment étrange. 

Quand j’arrive dans une des allée je voit cet homme qui regardait les livre. Mais, il n'était plus seul. En face de lui se trouvais deux personne, a l'odeur sa devais être une femme qui et sous son capuchon et son serviteur qui n'était pas vivant. Une goule ? ici.. celât devais être une puissante mage, ceux qui rappel les mort sous les terres. 

Je fronce les sourcil étonnée de voir ces deux personne, j’avance en étant face au dos du grand monsieur, enfin grand, j'avais la même taille que lui. Je garde mon capuchon sur ma tête, on ne sais jamais si il voulait me tuer a cause de ma race. Je fixent son dos et la femme encapuchonné avec intrigance et prudence. Je prend en main discrètement ma mini hache de lancée au cas ou et la cache sous ma cape sombre en fourrure de bête, puis prononce avec ma grosse voie très caverneuse :

"vous ète qui vous ?"

Je préfère demandé même si je sais que des voyageurs vienne dans ce genre de lieu pour lire.. mais la.. a leurs odeur, a leurs façon de bougées, ils m'intéresse.




avatar
Urga Gras-Malogue

Messages : 25
Pièces d'Or : 4157
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Localisation : Françe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture elfique

Message par Méryl Aethelin le Mar 6 Oct - 19:58

J'ai un léger sourire en les entendant s'approcher. Athri quant à lui, n'a aucune réaction, je n'en attendais pas moins d'un dragon ressuscité. Il m'a tout de même prévenue, à sa façon, comme je lui avais demandé. Je me retourne donc vers les deux énergumènes que j'avais voulu attirer, avec un sourire charmeur. Les nécromanciens sont connus pour leur charme irrésistible et ils ont tendance à en abuser. Rares sont ceux qui ont résisté à l'attraction que l'on suscite, notre aura est des plus mystérieuses, et à cela s'ajoute un physique irréprochable et parfait. Nous savons donc comment séduire les autres, qu'ils soient de sexe différent ou non.

Je me redresse en croisant élégamment les bras, un doigt sur les lèvres qui affichaient toujours le même sourire.

-Bonjour, je me prénomme Méryl, et voici Athri, on vagabonde au gré du vent. On s'est arrêtés ici puisque cette bibliothèque est très réputée. Je rêvais de venir ici depuis longtemps et Athri aime découvrir de nouvelles choses alors...

Une ogre. Dans une bibliothèque ? Curieux ! Les mentalités auraient-elles changé ? L'autre... C'était plus difficile à dire, mais qu'importe.

-Vous cherchez quelque chose en particulier ?


J'entends mes serviteurs revenir après leur quête, j'envoie donc Athri à leur rencontre pour récupérer les livres sans qu'ils ne les voient, eux et je les fixe.
avatar
Méryl Aethelin

Messages : 10
Pièces d'Or : 3885
Date d'inscription : 05/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture elfique

Message par Merlyn Konrad le Mer 7 Oct - 20:00

Merlyn eu comme une legere decharge electrique. Pas de doute une necromancienne. Merlyn continua de devisager la dite Meryl avant de s'attaquer à l'orc. Une femme forte qui semblait vivre par le massacre et le vole, ainsi que par ailleurs assez brute de décoffrage. Il mit sa main droite sur son coeur et s'inclina élégamment.

"Mon nom est Merlyn... enchanté. Je suis venu ici afin de me documenter sur ce que font les differentes races de notre merveilleux monde"

Il sourit, oui il exagérait un peu trop mais bon... Il fallait tenter le tout pour le tout avec des personne qu'on ne connaissait pas.
Il regarda l'orque.

"et Vous? "

son regard semblait perçant, comme s'il sondait l'âme de la guerrière qu'il avait en face de lui. Il savait qu'elle était armée, mais il n'avait pas peur, la bibliothèque elfique n'était pas un endroit aventageux pour se battre et quelqu'un aurait vite fait d'intervenir, si ce n'était pas ses talents d'hybrides.
avatar
Merlyn Konrad

Messages : 7
Pièces d'Or : 3778
Date d'inscription : 25/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture elfique

Message par Urga Gras-Malogue le Mer 14 Oct - 15:14

Cette Méryl semblais si étrange, comme une sorcière, une nécromancienne. Ils on l'aire tout deux si intelligents, moi j'ai l'aire de rien ici en plus je sais même pas lire. Je ricane intérieurement et regarde Merlyn et Méryl avec mes yeux rouge orangé en me présentent.

"Mon nom et Urga, Urga Gras-Malogue."

Je croise mes bras et touche ma tresse rousse à l’arrière de ma tête du bout de mes doigts. Mon regard cherche le moindre signe suspect, l'homme semblais plus agréable que la nécromancienne qui me fixait avec son doigt sur sa lèvre.. c'est gainent.. elle veux quoi un bisou ? pff.

"je suis venus pour m'abrité de la pluie."

Oui bon c'est pas aussi poussée que "je vient ici pour ma culture", on est pas comme sa chez moi. Mon armure aillait rouiller si je restait sous la pluie. Bref. Je me sentait un peut mal a l'aise devant ses deux personnes plus intelligents que moi qui me regardais, j'avais un peut mes nerf qui montait petite a petit en moi. Que pouvais t'ils bien pensé de moi ?

"pourquoi vous me fixé comme ça touts les deux ? Je sais que je vais pas avec le décore mais j'ai le droit de m'abrité et découvrir des lieux"



avatar
Urga Gras-Malogue

Messages : 25
Pièces d'Or : 4157
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Localisation : Françe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture elfique

Message par Méryl Aethelin le Mar 27 Oct - 22:57

Je souris à nouveau.

-Mais je n'ai rien dit.

J'inspire largement. La situation est assez étrange. Athri revient et se serre contre moi, sous mes ordres. Les autres personnes nous regarde de manière étrange. Si je parviens à nous faire passer pour un couple, tout ira bien. Je passe mes doigts le long d'une étagère en soupirant.

-Que faîtes vous dans la vie?

Cela fait longtemps que on ne fait plus partie de leur monde, il faut que j'en apprenne un peu plus.

Ils n'avaient pas l'air du même  coin et on sait tous que les paroles du peuple sont plus représentatives que le moindre livre d'histoire.

Je serre le bras d'Athri en me collant contre lui en passant ma langue sur mes lèvres histoire de les humidifier et de chauffer les esprits.
avatar
Méryl Aethelin

Messages : 10
Pièces d'Or : 3885
Date d'inscription : 05/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture elfique

Message par Merlyn Konrad le Mer 28 Oct - 16:51

Un frisson de malaise me parcourut l’échine. Ce garçon... il avait été vivant et en pleine capacité de ses volonté, le voir ainsi tel un esclave legumisé par cette nécromancienne me repugnait. Comment pouvait-elle demander une question aussi banale ? Surtout si je la devisageais ainsi...
Je reflechis ne sachant pas quoi vraiment répondre. Cette femme m’intriguais, la présence de l'orc ne me dérangeait guère, si elle voulait s'abriter de la pluie qu'elle le fasse. Je pris une inspiration avant de dire

"Je suis... eh bien disons une sorte d'historien... "

J'esquissai alors un faux sourire, je detestais ça...  Devoir porter ce genre de couverture devant les gens. Je fixais la goule. je caressais nerveusement la couverture des livres. Il vit le regard interrogateur de la dite Urga. Elle ne devait pas savoir lire en plus, bon là ça devenait problematique, mais après tout c'était le probleme des elfes et de l'orc, pas le mien

"et vous, étrange Meryl?"

J'avais insisté sur le mot étrange, oh que oui elle était étrange.
avatar
Merlyn Konrad

Messages : 7
Pièces d'Or : 3778
Date d'inscription : 25/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture elfique

Message par Urga Gras-Malogue le Mer 4 Nov - 12:13

Étrange oui. Ceux nécromancien semble caché des attentions très noir. La goule était déjà une des raisons de se méfier de cette personne, en plus de son regard qui nous Perse l’âme, s'il faut rajouté a son un côté pervers avec cette démonstration de léchage de bouche d'une goule à moiter putréfier... beurk, j'ai toutes mes raisons de ne pas vouloir lui faire confiance. Faite qu'il ne propose rien. Une fois que l'historien, même si je ne sais pas ce que celât puisse être comme profession, a parlé, j'annonce ma classe :


"je suis une guerrière orc, la seule femme de mon camp."


La question de Merlyn était bien demandé, que va-t-il nous répondre ? esse ce que ce mage de magie noire corrompue va nous attaquer où nous lancés un sort ? mon bouclier est à l'entrée... dommage, s'il nous attaque je vais me servir d'historien comme bouclier humain. Mais une autre question me trottait encore en tête:


"étrange oui, mais vous êtes un homme ou une femme ? hein ? parce que... c'est troublent..."



avatar
Urga Gras-Malogue

Messages : 25
Pièces d'Or : 4157
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Localisation : Françe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture elfique

Message par Méryl Aethelin le Sam 7 Nov - 17:24

J'affiche une moue faussement déçue suivie d'un sourire en coin. Je savoure leur agitation face au mystère qui m'entoure. C'est tellement amusant de les voir ne sachant pas sur quel pied danser.

-Rien de bien passionnant.

Je ne pense rien ajouter de plus. Pour simple réponse à la jeune orc, je retire mon capuchon, laissant apparaître ma chevelure longue, noire, mes nombreux cristaux accrochés à mes oreilles, mes yeux bleus-verts brillants. J'écarte les pans de ma cape laissant apparaître mes formes, et gonfle légèrement ma poitrine. Pas besoin de mettre beaucoup d'artifices pour séduire. Je passe ma langue sur mes lèvres en glissant légèrement mon doigt sur mon cou à la couleur pâle. Chacun de mes mouvements pourrait être pris pour une invitation. 

-Il me semble que la pluie s'est arrêtée.

Je prends mes livres et passe entre eux en laissant mon parfum flotter dans l'air. J'appelle au désir, et si je pars maintenant c'est pour qu'ils me mangent mieux dans la main, désirant d'en savoir toujours plus. 

Je sors de la bibliothèque doucement, leur laissant le temps de venir me rejoindre. Je fixe Athri avec un léger sourire en attendant.
avatar
Méryl Aethelin

Messages : 10
Pièces d'Or : 3885
Date d'inscription : 05/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture elfique

Message par Merlyn Konrad le Sam 7 Nov - 20:30

Je ne savais que répondre, comment reagr ou que faire... Devais-je vraiment la suivre?
Une part de moi en avais envie, pourtant je restais cloué là sur place mes livres sous le bras. Mon regard se posa alors sur l'orc

"Vous devriez être prudente... surtout ici..." lui conseillai-je

oui parce que si elle nous ressortait le coup du 'au fait c'est quoi votre sexe?' sachant que les elfes et les orcs ne font pas bon menage... Seule contre eux, dans cette ville que je suppose, elle ne devait pas connaitre... Elle était perdante sur tous les fronts. J'allais voire le bibliothécaire pour lui signaler que j'emprutais les livres... après est-ce que j'allais les rendre un jour... je ne sais pas... je pouvais mourir entre temps qui sait?
Parlons pas de malheur... Le vieil homme se racla la gorge pour me signaler que c'est bon, je pouvais partir. Il fusilla du regard l'orc
Aaaah... ces elfes...
Je soupirais et mit les livres dans ma saccoche.

"Je crain que je doivent aussi sortir maintenant..."

Mais je ne m'attendais pas à tomber face à Meryl qui nous attendais fierement avec sa euh... goule? Sans faire attention je louchais sur son décolté
oups...
Le rouge me monta aux yeux et je détournais le regard marmonnant un

"Vous êtes encore là?"
avatar
Merlyn Konrad

Messages : 7
Pièces d'Or : 3778
Date d'inscription : 25/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture elfique

Message par Urga Gras-Malogue le Dim 8 Nov - 12:16

Au moins j'était fixé sur la nature de cette dame qui était très vulgaire a mes yeux, aucune femme ne se comporterais ainsi en présence d’inconnus. Elle me répugnait a voir, je voulait juste la couvrir d'un grand draps pour la caché parce que faire glissé son doigt sur ses lèvre et ce trémoussé ainsi c'est une invitation a couché clairement. Je soupire et regarde l'historien et lui répondu avec spontanéité :

"Ne vous inquiétez pas pour moi, je suis forte je peut faire face a n'importe quoi sa ne me fait aucunement peur."

Un légué sourire de gentillesse ce dessina au coin droit de mes lèvre pour lui signifier que ses parole était très gentil de sa pare. C'était très rare que quelqu'un d'une autre race face ainsi attention a un orc. Quand je l’entendis me dire qu'il allait rejoindre la dame au allure perverse je le suivit et récupère au passage mes armes. Je mis ma grande hache a deux main dur mon épaule dominante et sorti rejoindre la nécromancienne. Mon esprit me joue des tours et veux que je suive cette dame et cet homme, l'homme et très gentil et semble ne pas avoir des problème avec les race, il doit surement connaitre beaucoup de chose, j'ai la soif d’apprendre. La dame me dégoutte mais m’intrigue beaucoup, je souhaite donc en savoir plus. Je ne sais pas ou je vais n'y vraiment quel est le bute avec tout ses souhait que mon esprit veux aquérire mais je pence que ce ne peut pas être une mauvaise chose de vouloir apprendre. Et puis ci celât peut changer les mentalité envers les race tant mieux.



avatar
Urga Gras-Malogue

Messages : 25
Pièces d'Or : 4157
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Localisation : Françe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture elfique

Message par Méryl Aethelin le Dim 20 Déc - 0:29

Je souris en les entendant arriver. Quels jolis petits pantins. Le dégoût que j'inspire à l'orc fait monter en moi une puissance cachée et ça me plaît. Je compte bien la garder avec moi. Et lui. Hm... Je pense que ça peut être intéressant. Je m'approche donc doucement de l'orc et lui chuchote quelques mots à l'oreille.

-Je vais te proposer un truc. Tu restes avec moi et je t'apprends à lire, écrire... Tout ce que tu veux sur le travail d'un érudit. Je suis la seule ici à en avoir la capacité et surtout, la volonté. Je vois bien que tu aimerais que les mentalités changent, et je suis d'accord. Je te laisse jusqu'à demain matin pour prendre ta décision. Passé midi, en fonction de toi, je serai peut-être partie.

Je souris à nouveau et fixe le ciel qui commence à rosir sous l'effet de la nuit qui arrive. Athri ne bouge pas d'un poil, sa présence a l'air de les gêner, je lui demande donc d'aller réserver deux chambres à la Taverne aux Fées située au centre-ville. Le voyage m'a un peu épuisée, et j'ai bien vu son regard loucher sur mon décolleté, la première phase de mon plan va sûrement commencer très bientôt.

Je m'étire alors. J'ai l'impression d'avoir utilisé mes muscles toutes la journée. Comme si je m'attendais à ce qu'il se passe quelque chose et que j'étais prête à répliquer si il y avait le moindre danger. Je suis un peu sur les nerfs, sûrement parce que je suis loin de chez moi et que je ne connais rien ici. Ce sont les seuls contacts que j'ai pour le moment, et il faut que je les exploite pour pouvoir me détendre et être sûre de bien maîtriser la situation. Il ne faut surtout pas que je me laisse aller ou que je baisse ma garde parce qu'ici, tout bouge dans tous les sens, il n'y a aucun ordre. Je ne peux pas prévoir quoi que ce soit parce que je ne connais pas les règles de ces pays, tout est aléatoire pour moi pour le moment.

-La nuit commence à tomber, venez boire quelque chose avec moi à la taverne !

Je leur souris. Si ils ont peur de moi, ils ne me suivront pas et je devrai trouver autre chose. Je dois m'efforcer à leur être sympathique pour le moment. Après... On verra.  
avatar
Méryl Aethelin

Messages : 10
Pièces d'Or : 3885
Date d'inscription : 05/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture elfique

Message par Merlyn Konrad le Dim 10 Jan - 19:59

Bon je crains ne pas avoir je choix. Je voulais voir les caracteres de cette goule et voulais aussi garder un oeil sur l'orc. Elle avait beau avoir l'air forte, personne ne resiste à un sortilege bien lancé, meme avec une armure la plus puissante qu'elle soit.

"Bien... allons-y alors..."

j'ouvris la marche, je detestais restais derriere et à devoir m'adapter au rythme des autres soit trop lent, soit trop rapide. Je vis la taverne qui portait le nom du Geant Grimpeur, c'était un drole de nom. Je poussais la porte et verifia que j'étais suivit par les deux filles et... le mort vivant. Meryl était derrière moi et je ne sais pas si c'était volontaire mais ses attributs féminins étaient suffisamment mit en valeur pour ne pas me laisser totalement de marbre
avatar
Merlyn Konrad

Messages : 7
Pièces d'Or : 3778
Date d'inscription : 25/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture elfique

Message par Urga Gras-Malogue le Dim 10 Jan - 20:47

La proposition de cette goule était plus que intéressante. Elle a bien vue que je voulait que les pensée change. Jespaire juste quelle ne prépare pas un sale cou, restons sur nos garde, avec ce genre de créature on est jamais trop prudent. 
Je suivis le petit groupe jusqu’à la taverne et réfléchit en même temps a cette proposition. Je marche au coté de ce.. druide historien qui semble avoir l’épris ailleurs, surement sur le corps vulgaire de cette femme, les hommes son tous les même quelque soit leurs race.

Quand nous arrivons a cette taverne je souri et me lèche les lèvre, j'avais faim et mon ventre le criais fortement. Nos pat nous amène a une table, je m’assoit a coté de la goule et regarde l'homme dans les yeux voient qu'il nous suit sent trop savoir pourquoi, j'était encore partager personnellement sur l'aboutissement de cette entrevue. Une serveuse arrive et nous demande de commander, je prend un gros plat de viande et de l'hydromel fort. Rien de tel que ce genre de repart pour bien dormir. Mon regard ce reporte sur la dame étrange lui annonce :



" Si vous m'aider c'est que vous voulez quelque chose en échange. Je ne suis pas dupe vous savez, je sais que vous préparé quelque chose et que vous voulez nous manipuler. Vous avez intérêt a nous dire tout de suite la vérité et ce que vous voulez en retours. Si non ce n'est pas la gorge que je vous tranche mes vos attribues féminin. "


Mon choix était fait et j’allais le savoir tout de suite si la goule allais mentir ou non.



avatar
Urga Gras-Malogue

Messages : 25
Pièces d'Or : 4157
Date d'inscription : 26/08/2015
Age : 19
Localisation : Françe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture elfique

Message par Méryl Aethelin le Dim 14 Fév - 0:52

Je souris de toute mes dents.

- Ce que tu ressens à mon égard en ce moment me suffit, ne change pas. Si tu m'accompagnes, je veux dire, si tu viens avec moi, ce sera la seule chose que je te demanderai en contrepartie de mes leçons. Et c'est sincère. C'est toi qui vois.

Je souris et regarde l'homme maintenant. Il n'arrivait pas à détacher son regard de mon corps et ça me flatte plutôt. Je me relève après avoir consommé ce que j'avais commandé. Je paye les consommations de tout le monde.

- C'est moi qui invite! J'ai réservé deux chambres, une pour moi et quelqu'un et une pour Athri et l'autre. Choisissez, moi, peu m'importe. Si je ne dors pas avec Athri c'est parce qu'il a un sommeil agité et j'ai besoin de me reposer.

Je monte les escaliers qui mènent aux chambres. Je me demande si l va se proposer pour dormir dans ma chambre ou non. On verra. Je vais prendre un bain en attendant, ça fait toujours du bien.
avatar
Méryl Aethelin

Messages : 10
Pièces d'Or : 3885
Date d'inscription : 05/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture elfique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum